Posté le 20 Juin 2018

QUELQUES MOYENS DE SÉDATION EN DENTISTERIE

La sédation est une procédure concomitante à beaucoup de procédures dentaires pour différentes raisons. En effet, que ce soit pour effectuer une opération dentaire complexe ou pour calmer un patient anxieux, la sédation n'est pas rare durant une intervention dentaire. Par ailleurs, saviez-vous qu'il existe différentes possibilités en ce qui a trait à la sédation? Notre clinique dentaire à Ville St-Laurent vous donne les détails dans l'article d'aujourd'hui.


Tout d'abord, il faut définir ce qu'est la dentisterie de sédation. Comme on peut le deviner, il s'agit de l'administration d'une drogue avant ou durant une procédure. Par ailleurs, sachez que seule l'anesthésie générale rend le patient complètement inconscient durant une procédure. Les autres formes de sédation relaxent, mais n'endorment pas complètement. En voici quelques-unes :


L'oxyde nitreux : Il s'agit d'un gaz qui a un effet relaxant durant la procédure, mais dont l'effet se dissipe assez rapidement. Ainsi, si vous optez pour cette option, il est fort possible que votre dentiste vous laisse conduire après l'opération.


Les sédatifs oraux : ce type de sédatif aide les patients à être calmes durant les procédures dentaires et doivent généralement être pris une heure avant l'intervention. Bien que ces sédatifs gardent le patient complètement réveillé, il est moins anxieux. Toutefois, il peut se sentir fatigué.


Les sédatifs intraveineux : Il est important de comprendre qu'un sédatif intraveineux ne correspond pas nécessairement à une anesthésie générale. En effet, certains sédatifs intraveineux n'endorment pas complètement, mais font perdre au patient la notion de ce qui les entoure. Par ailleurs, la plupart ne se rappelle pas la procédure une fois que les effets se dissipent. 


Bien que certains patients ne jurent que par l'anesthésie générale, il est important de comprendre que c'est ce type de sédation qui comporte le plus d'effets secondaires. En effet, le mal de tête et la nausée ne sont pas rares. Il est important de discuter avec son dentiste de la meilleure solution pour son cas personnel. 

Archives